Chronique du sexisme ordinaire… « Elle nous a montré son bronzage »

image1

Œil incrusté – Antiquités égyptiennes,  musée des beaux-arts de Rennes

« Elle nous a montré son bronzage »

Cette semaine dans mon hôpital, organisation d’un jury pour examiner les candidatures d’infirmières pour devenir cadre de santé. Ce type de jury est organisé environ une fois par an, pour détecter les personnes ayant un potentiel de futurs managers des unités de soins.

Tout se passe normalement : entretien avec les candidates, échanges avec le jury, délibération à la suite de chaque passage. Jusqu’à la dernière candidate…

Elle vient de quitter la pièce après l’entretien. Nous débattons sur sa prestation, qui a été plutôt satisfaisante à mon avis, même si elle était un peu plus stressée que les autres. Parmi les membres du jury, il y a un psychiatre. Il n’a pas été convaincu par les réponses de cette infirmière à ses questions. Et là, il sort un argument très particulier, en indiquant que le candidate était « contente » parce qu' »elle nous a montré son bronzage » !

Son bronzage… Alors effectivement, cette jeune femme de 39 ans avait pris sûrement le temps de soigner son apparence, par respect pour le jury. Elle était sans doute partie en vacances récemment. Nous étions en train d’examiner une candidature sur la base de critères de compétence et de valeur professionnelle, et lui s’est arrêté à ce jugement sexiste sur l’apparence physique.

Pour éclairer la situation, il faut savoir que ce psychiatre a une très haute opinion de lui-même, qui va jusqu’à soigner – lui aussi – au millimètre son apparence physique : chapeau, écharpe, chemise à la BHL, barbe, cheveux longs tenus par une sorte de catogan, lunettes en métal… Il a pour détestable habitude de toujours arriver en retard lors des réunions, quelles qu’elles soient. Que voulez-vous, c’est un moyen de se croire important et de faire croire son entourage qu’on est très (trop) demandé, et qu’il faut absolument que nous le désirions au travers de cette attente provoquée. Lors de ce jury, il est arrivé avec vingt minutes de retard. Très sympathique pour le premier candidat qui devait supporter ce retard dans son passage.

Il envahit même jusqu’à l’espace par son embonpoint replet. Et il n’aime rien tant que de s’écouter pérorer sans fin. Alors, une jeune femme blonde, très soignée, avec une robe noire à dentelles sur le haut du corsage et sans doute un peu bronzée, cela a du lui titiller ce qu’il lui reste de gonades. Et plutôt que de se limiter à un argumentaire relevant de la compétence et des capacités, il a cru bon de faire cette pitoyable sortie, croyant faire s’esclaffer son auditoire, forcément acquis à sa cause et buvant ses paroles jusqu’à l’ivresse.

Nous n’avons pas relevé cette marque de mépris.

Mais je suis resté choqué, même si je connais la triste personnalité mégalomane du personnage et sa croyance d’être un véritable Don Juan (dont il a oublié manifestement la fin funèbre). Il y a encore des individus mâles qui souffrent – à leur manière – ou plutôt ne souffrent pas d’avoir en face d’eux une femme intelligente.  Voilà les deux défauts majeurs – pour lui – de cette candidate : être une femme, et avoir de l’esprit et de la répartie.

Bon, elle n’en saura rien, c’est le principal. Le jury a retenu sa candidature, pas pour son bronzage, mais pour le potentiel qu’elle a su montrer lors de l’entretien et pour les compétences que je luis connaissais déjà depuis des années.

Alors ne croyez pas qu’un psychiatre soit toujours très intelligent. Beaucoup le sont heureusement, mais la bêtise est un titre qui n’a nul besoin d’être enseigné ni appris avec des années d’études. Comme disait Georges : « Quand on est con, on est con ».

Dsirmtcom, septembre 2016.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s