Carnet de Vocabulaire – La preuve ontologique de l’existence de Dieu – Descartes

Philosophie – Carnet de vocabulaire


La preuve ontologique de l’existence de Dieu

Auteur – Ouvrage :

Descartes, Méditations métaphysiques.

Définition

Une montagne sans vallée ?

La preuve ontologique est la preuve de l’existence de Dieu, établie à partir de son essence. Selon Descartes, la nature de Dieu, son essence, est telle qu’il possède toutes les perfections : c’est l’être “souverainement parfait”. L’existence faisant partie des perfections, il est évident que Dieu la possède et par conséquent qu’il existe.

Descartes évoque cette preuve dans la cinquième Méditation :

(…) je trouve manifestement que l’existence ne peut non plus être séparée de l’essence de Dieu, que de l’essence d’un triangle rectiligne la grandeur de ses trois angles égaux à deux droits, ou bien de l’idée d’une montagne l’idée d’une vallée ; en sorte qu’il n’y a pas moins de répugnance de concevoir un Dieu (c’est-à-dire un être souverainement parfait) auquel manque l’existence (c’est-à-dire auquel manque quelque perfection), que de concevoir une montagne qui n’ait point de vallée.

Dieu “cause de soi-même”

Il en donne une autre version dans les Réponses aux premières objections. Dieu est tout puissant, et cette puissance est telle qu’il est en mesure d’être la cause de son existence :

(… il peut y avoir quelque chose dans laquelle il y ait une puissance si grande et si inépuisable, qu’elle n’ait jamais eu besoin d’aucun secours pour exister, et qui n’en ait pas encore besoin maintenant pour être conservée, et ainsi qui soit en quelque façon la cause de soi-même ; et je conçois que Dieu est tel.

Cette autre version de la preuve ontologique ne sera pas conservée par Descartes, au vu de la notion de “cause de soi”. Celle-ci rend difficile de conserver la conception de différence entre la cause et l’effet.

“Ontologique”

L’expression de preuve “ontologique” ne sera utilisée qu’à partir de Kant, qui crée cette appellation pour qualifier la preuve établie par Descartes. Avant l’utilisation de cette expression, la preuve sera plutôt qualifiée de preuve a priori.

Kant critiquera la preuve ontologique dans La critique de la raison pure, en comparant deux expressions : “Dieu est omnipotent” et “Dieu est”. Dans la première il y a bien un prédicat, un concept : la toute puissance, qui s’ajoute au concept de Dieu. Dans la deuxième expression, “Dieu est”, le verbe être n’est pas un prédicat, mais une copule : un verbe qui unit un sujet avec un prédicat. Il n’ajoute donc rien au concept de Dieu. Penser “Dieu est” ou “Il est un Dieu” ne prouve donc pas l’existence de Dieu selon Kant.

Références

Lalande : (…) consiste à prouver l’existence de Dieu par la seule analyse de son essence, ou de sa définition. (…) Le nom de preuve ou d’argument ontologique ne se trouve pas chez Descartes ; il est appliqué à ce raisonnement par Kant.

Morfaux : Preuve de l’existence de l’être infini (Dieu), tirée de la seule considération de son essence. L’expression même vient de Kant.

Dsirmtcom, juillet 2017.

Publicités

3 réponses à “Carnet de Vocabulaire – La preuve ontologique de l’existence de Dieu – Descartes

  1. Pingback: Contingent / Nécessaire | Directeur-des-Soins.com·

  2. Pingback: Ontologie | Directeur-des-Soins.com·

  3. Pingback: Descartes, le Corps-machine | Directeur-des-Soins.com·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s