Carnet de Vocabulaire – Passion

Philosophie – Carnet de Vocabulaire


Passion

Auteurs – Ouvrages

Tout ce qui se fait ou qui arrive de nouveau est généralement appelé par les philosophes une passion au regard du sujet auquel il arrive, et une action au regard de celui qui fait qu’il arrive ; en sorte que bien que l’agent et le patient soient souvent fort différents, l’action et la passion ne laissent pas d’être toujours une même chose qui a ces deux noms, à raison des deux divers sujets auxquels on peut la rapporter. Descartes, Traité des passions de l’âme.

La passion est une inclination qui s’exagère, surtout qui s’installe à demeure, se fait centre de tout, se subordonne les autres inclinations et les entraîne à sa suite. Malapert, Eléments de caractère.

Rien de grand n’a jamais été accompli ni ne saurait s’accomplir sans les passions. C’est une moralité morte et même trop souvent une moralité hypocrite que celle qui s’élève contre la passion par le seul fait qu’elle est passion. Hegel, Philosophie de l’esprit.

C’est Vénus tout entière à sa proie attachée. Racine, Phèdre.

Je suis une force qui va. Victor Hugo, Hernani.

Définition

Sens primitif : ce qui est subi, qui vient du dehors (agent-patient), passivité.

Conflit avec la raison et la liberté, aliénation, emprise de la passion.

Force qui rend possible de grandes choses, des œuvres (passion créatrice).

Mots de même racine (pathos, pati) : passivité. ; pathétique ; patient ; pâtir.

Références

Lalande

Sens primitif [Cf. citation de Descartes).

(…) tendance d’une certaine durée (…), et assez puissante pour dominer la vie de l’esprit.

Kant (…)[la passion] paralyse l’action normale de la raison sur la conduite.

Morfaux

(…) désigne d’abord la passivité, tout ce qui est subi, la souffrance, la maladie, le châtiment, le deuil (…) [Les passions sont] considérées comme des « maladies de l’âme ».

(…) obstacle au libre déploiement de la vie du corps et de l’esprit. (…) aliénation (…) conflit de la passion et de la liberté.

(…) dépossession de soi, mais aussi (…) dynamisme irréversible.

Force qui élève l’âme aux « grandes choses », aux nobles actions, aux œuvres sublimes (…). Pas de grands hommes sans passions.

Classification des passions (…) Descartes : admiration, amour, haine, désir, joie, tristesse, passions primitives culminant avec la passion-vertu de la générosité.

Godin

(…) tout ce qui, par opposition à l’action, est subi par l’âme.

(…) chez Descartes et Spinoza, les sentiments, les émotions, l’imagination sont des passions.
La passion est (…) également considérée comme irrationnelle e involontaire, donc comme opposée à la fois à la raison et à la liberté.

Au sens psychologique moderne, la passion désigne un affect caractérisé par son intensité et sa durée. La violence de la passion la différencie du sentiment, plus doux ; la durée de la passion, (qui peut animer une vie entière) la différencie de l’émotion toujours brève.

 

Dsirmtcom, mai 2018.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s