Citations philosophiques – T-U-V

 

Source : BIU Santé Descartes

Retour à la table alphabétique par auteurs.

T

[L’]homme [est] formé dans le sein et coagulé dans l’ordure. Tertullien.

Beaucoup de biens seraient supprimés si Dieu ne permettait que se produise aucun mal. Thomas d’Aquin, Somme théologique.

L’homme possède le libre arbitre, ou alors les conseils, les exhortations, les préceptes, les interdictions, les récompenses et les châtiments seront vains. Pour établir la preuve de la liberté, considérons d’abord que certains êtres agissent sans aucun jugement, comme la pierre qui tombe vers le bas, et tous les êtres qui n’ont pas la connaissance. (…) Mais l’homme agit d’après un jugement ; car, par sa faculté de connaissance, il juge qu’il faut fuir quelque chose ou le poursuivre. Thomas d’Aquin, Somme théologique.

La vérité est l’adéquation de la chose et de l’intellect. Thomas d’Aquin, Première question disputée sur la vérité.

La philosophie est la servante de la théologie. Thomas d’Aquin, Somme de théologie.

Intellect et raison diffèrent quant au mode de connaissance, car l’intellect connaît un acte de simple intuition tandis que la raison passe discursivement d’une chose à une autre. Thomas d’Aquin, Somme théologique, livre II, question 49, article 5, solution 3.

Je rêve d’un peuple qui commencerait par brûler les clôtures et laisser croître les forêts. Henry David Thoreau, De la marche.

L’Amérique est l’un des pays du monde où l’on suit le mieux les préceptes des Descartes. Charles Alexis Henri Clérel de Tocqueville, De la démocratie en Amérique.

Il y a, de nos jours, beaucoup de gens qui s’accommodent très aisément de cet espèce de compromis entre le despotisme admiratif et la souveraineté du peuple, et qui pensent avoir assez garanti la liberté des individus quand c’est au pouvoir national qu’ils la livrent. Cela ne me suffit point. La nature du maître m’importe bien moins que l’obéissance. Tocqueville.

La sagesse n’est ni héréditaire ni contagieuse : on y parvient plus ou moins, mais toujours et seulement seul(e), non du fait d’appartenir à un groupe ou à un État. Le meilleur régime du monde n’est jamais que le moins mauvais, et même si l’on y vit, tout reste encore à faire. Apprendre à vivre avec les autres fait partie de cette sagesse-là. Tzvetan Todorov, Nous et les autres.

Le contraire du bon, c’est la bonne intention. Kurt Tucholsky.

U

V

Parfois je pense ; et parfois je suis. Paul Valéry, Tel quel, Choses tues.

Si le regard pouvait tuer, si le regard pouvait féconder, la rue serait pleine de cadavres et de femmes grosses. Paul Valéry, Tel Quel.

La bêtise n’est pas mon fort. Paul Valéry, Monsieur Teste.

Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortels. Paul Valéry.

Le vent se lève !… Il faut tenter de vivre ! Paul Valéry, Cimetière marin.

Il faut des mains pour contrarier par-ci, par-là, le cours des choses, pour modifier les corps, les contraindre à se conformer à nos desseins les plus arbitraires. Il faut des mains, non seulement pour réaliser, mais pour concevoir l’invention la plus simple sous forme intuitive. Songez qu’il n’est peut-être pas, dans toute la série animale, un seul être autre que l’homme, qui soit mécaniquement capable de faire un noeud de fil. Paul Valéry, Discours aux chirurgiens.

Des considérations purement nationales conduisent les nations à leur perte. J’aimerais qu’une nation fût muette sur sa gloire et sur ses avantages, et ne parlât jamais de soi. (…) L’Europe est peuplée d’arcs de triomphes simultanés dont la somme est nulle. Mais la somme des monuments aux morts ne l’est pas. Paul Valéry, Regards sur le monde actuel.

Le rêve est un phénomène que nous n’observons que pendant son absence – Le verbe rêver n’a presque pas de “présent”. Paul Valéry, Cahiers.

Il a fallu, sans doute, beaucoup de science pour tuer tant d’hommes, dissiper tant de biens, anéantir tant de villes en si peu de temps ; mais il a fallu non moins de qualités morales. Savoir et Devoir, vous êtes donc suspects ? Paul Valéry.

[Toutes les nations] sont fidèles à trois coutumes humaines : toutes ont une religion, toutes contractent des mariages, toutes ensevelissent leurs morts. Giambattista Vico, Principes de la philosophie de l’histoire (Scienza nuova).

La peinture est une chose mentale. Léonard de Vinci, Traité de la peinture.

Il faut cultiver notre jardin. Voltaire, Candide ou l’Optimisme.

Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer. Voltaire, Épître à l’auteur du nouveau livre : « Des trois imposteurs ».

Vous criez : “Tout est bien” d’une voix lamentable,

L’univers vous dément, et votre propre coeur

Cent fois de votre esprit a réfuté l’erreur.

Éléments, animaux, humains, tout est en guerre.

Il le faut avouer, le mal est sur la terre :

Son principe secret ne nous est point connu. Voltaire, Poème sur le désastre de Lisbonne.

La question du bien et du mal demeure un chaos indébrouillable pour ceux qui cherchent de bonne foi ; c’est un jeu d’esprit pour ceux qui disputent, ils sont des forçats qui jouent avec leurs chaînes. Voltaire, Dictionnaire philosophique.

On aime la vie, mais le néant ne laisse pas d’avoir du bon. Voltaire, Lettre à la marquise du Deffand.

La liberté, sur laquelle on a écrit tant de volumes, n’est donc, réduite à ses justes termes, que la puissance d’agir. Dans quel sens faut-il prononcer ces mots : L’homme est libre ? Dans le même sens qu’on prononce les mots de santé, de force, de bonheur. L’homme n’est pas toujours fort, toujours sain, toujours heureux. Une grande passion, un grand obstacle, lui ôtent sa liberté, sa puissance d’agir. Le mot de liberté, de franc arbitre, est donc un mot abstrait, un mot général, comme beauté, bonté, justice. Ces termes ne disent pas que tous les hommes soient toujours beaux, bons et justes ; aussi ne sont-ils pas toujours libres. Voltaire, Dictionnaire philosophique.

(…) il n’y a point de liberté d’indifférence ; c’est un mot destitué de sens, inventé par des gens qui n’en avaient guère. Voltaire, Dictionnaire philosophique.

Si Dieu nous a faits à son image, nous le lui avons bien rendu. Voltaire, Le Sottisier.

L’univers m’embarrasse, et je ne puis songer
Que cette horloge existe et n’ait point d’horloger. Voltaire, Satires.

Demandez à un crapaud ce que c’est que la Beauté… Il vous répondra que c’est sa femelle avec deux gros yeux ronds sortant de sa petite tête, une gueule large et plate, un ventre jaune, un dos brun. Voltaire, Dictionnaire philosophique.

Retour à la table alphabétique par auteurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.