Bac Philo – Chapitre II.4. La Religion – Fiche n° 1. De quoi parlons-nous ?

dequoiparlons-nous_bright

Les leçons de Philosophie – Bac Philo – Partie II. La Culture – Chapitre 4. La Religion – Fiche n° 1. De quoi parlons-nous ?

Fiche n° 1. La Religion – De quoi parlons-nous ?

Étymologie

Larousse étymologique :

[Religion :] latin religio (voir l’étymologie donnée par le Gaffiot).

[Foi :] latin fides, croyance, confiance. 

Gaffiot :

[Religio :] 1. Attention scrupuleuse, scrupule, délicatesse, conscience. 2. Scrupule religieux, sentiment religieux, crainte pieuse. 3. Sentiment de respect, vénération culte. 4. Croyance religieuse, religion. 5. Pratiques religieuses, culte. 6. Respect (vénération) dont est entouré quelque chose, sainteté, caractère sacré. 7. Engagement sacré. 8. Ce qui est l’objet de la vénération, du culte ; chose vénérée, chose sainte, objet sacré. 9. Scrupule de n’être pas en règle avec la divinité, conscience d’être en faute à l’égard de la religion ; état de faute, de culpabilité religieuse qui ne s’efface que par une expiation. 10. Consécration religieuse, qui fait qu’une chose appartient à la divinité et ne peut être d’un usage profane.

[Relego, Relegere :] 1. Recueillir de nouveau, rassembler de nouveau. 2. Parcourir de nouveau, repasser par un lieu. 3. Repasser par la lecture, relire.

[Religo, Religare :] 1. Lier en arrière (par derrière) ; lier, attacher. 2. Délier.

[Fides :] 1. Foi, confiance. 2. Crédit. 3. Ce qui produit la confiance, bonne foi, loyauté, droiture, conscience. 4. Promesse, assurance, parole donnée. 5. Protection, patronage, assistance.

Définitions

Religion

Lalande :

Institution sociale caractérisée par l’existence d’une communauté d’individus, unis : 1° par l’accomplissement de certains rites réguliers et par l’adoption de certaines formules ; 2° par la croyance en une valeur absolue, avec laquelle rien ne peut être mis en balance, croyance que cette communauté a pour objet de maintenir ; 3° par la mise en rapport de l’individu avec une puissance spirituelle supérieure à l’homme, puissance conçue soit comme diffuse, soit comme multiple, soit enfin comme unique, Dieu.

Système individuel de sentiments, de croyances et d’actions habituelles ayant Dieu pour objet.

Respect scrupuleux d’une règle, d’une coutume, d’un sentiment. 

Morfaux :

Latin religio, qui semble d’abord signifier respect scrupuleux des rites. L’étymologie est discutée dès l’Antiquité : soit de relegare, rassembler, relire pour comprendre, soit de religare, relier, rattacher aux dieux.

L’usage du terme latin a été repris par le christianisme pour désigner la foi chrétienne, puis étendu par analogie aux croyances et aux pratiques s’adressant aux “faux dieux”. (…) Cependant il est important de noter que ‘la” religion ne se limite pas aux trois monothéismes (judaïsme, christianisme, islam) et qu’elle n’implique même pas la croyance en un ou des dieux (bouddhisme tibétain).

Il est très difficile de définir les religions, la religion en général, comme “fait” qui se retrouve dans toutes les sociétés humaines connues, même celles qui se disent officiellement athées (ex. en Russie soviétique le culte du tombeau de Lénine).

Godin :

Ensemble de croyances et de rites concernant un domaine sacré distinct ou séparé du domaine profane de la vie.

L’idée de lien présente dans l’étymologie du mot se rapporte aussi bien à la relation entre les hommes et les puissances supérieures (dieux, esprits, ancêtres…) qu’à la relation entre les hommes eux-mêmes. Une religion, en effet, forme une communauté.

Foi

Lalande :

Assurance valable et constituant une garantie.

Fidélité à un engagement ; sincérité (bonne foi).

Confiance absolue, soit en une personne, soit en une affirmation garantie par un témoignage ou un document sûr.

Adhésion ferme de l’esprit, subjectivement aussi forte que celle qui constitue la certitude, mais incommunicable par la démonstration.

Morfaux :

Confiance complète accordée à une conception morale ou religieuse, à une cause, à un homme. La foi n’est pas forcément “aveugle”, irraisonnée. Elle implique une adhésion ferme, plus forte que la simple croyance. Le terme s’emploie surtout dans un contexte religieux (foi en Dieu), mais aussi politique (foi en l’idéal républicain).

Godin :

Adhésion forte d’un croyant à l’objet de sa croyance. On ne parle de foi, au sens rigoureux du mot, que lorsque l’objet de la croyance est une personne, et en particulier un dieu transcendant. (…) La foi se distingue de la raison comme la conviction religieuse se distingue de la certitude scientifique.

En bref/L’essentiel

Religion

Ensemble de croyances en une valeur absolue (dieux soit unique, soit multiple, personne sacrée…) et de pratiques sous forme de rites, accomplies par une communauté ou par un individu.

Foi

Confiance absolue en un être supérieur, une conception, une cause, aussi forte qu’une certitude rationnelle, mais de l’ordre d’une conviction non démontrable.

Thème et notions connexes

Thème Notions connexes Fiches “La Religion”
La Culture Le Langage

L’Art

Le Travail et la Technique

La Religion

L’Histoire

1. La Religion – De quoi parlons-nous ?

2. Des Religions et des hommes

a. De l’étymologie de Cicéron au pari de Pascal

b. Du meilleur des mondes de Leibniz au réel rationnel de Hegel

c. De l’opium de Marx à la névrose obsessionnelle de Freud

3. La Religion – Dieu est-il l’anxiolytique originel ?

4. La Religion – Bibliographie

Voir aussi

Les différents articles du site.

Les Fiches de lecture.

Le Carnet de Vocabulaire Philosophique.

Les Citations.

La Grande Bibliothèque Virtuelle de la Philosophie.

Dsirmtcom, mois 2019.

5 réponses à “Bac Philo – Chapitre II.4. La Religion – Fiche n° 1. De quoi parlons-nous ?

  1. Pingback: Bac Philo – Chapitre II.4. La Religion – Fiche n° 4. Bibliographie | Directeur-des-Soins.com·

  2. Pingback: Bac Philo – Chapitre II.4. La Religion – Fiche n° 3. Dieu est-il l’anxiolytique originel ? | Directeur-des-Soins.com·

  3. Pingback: Bac Philo – Chapitre II.4. La Religion – Fiche n° 2.c. Des Religions et des hommes – De l’opium de Marx à la névrose obsessionnelle de Freud | Directeur-des-Soins.com·

  4. Pingback: Bac Philo – Chapitre II.4. La Religion – Fiche n° 2.b. Des Religions et des hommes – Du meilleur des mondes de Leibniz au réel rationnel de Hegel | Directeur-des-Soins.com·

  5. Pingback: Bac Philo – Chapitre II.4. La Religion – Fiche n° 2.a. Des Religions et des hommes – De l’étymologie de Cicéron au pari de Pascal | Directeur-des-Soins.com·

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.